Un nuage un peu particulier, dont s’échappait des rais de lumières de différentes couleurs, a transpercé le ciel du Costa-Rica cette semaine. Un phénomène rare.

Scène de fin du monde? Face à un nuage un peu particulier, des habitants du Costa-Rica ont invoqué des raisons mystiques. « C’était à en avoir le souffle coupé, comme un signe de Dieu », confie ainsi une témoin, Jessie Montealegre, à ABC News. Les images sont ahurissantes: du nuage irradie un halo de différentes couleurs.

Le but de cet énorme dispositif est de créer des maisons à moindre coût en boue ou en argile, pour les zones sinistrées ou particulièrement pauvres.

Le Phyllopteryx taeniolatus est une espèce de poisson marin de la famille des Syngnathidae, proche de l’hippocampe

Sa tête est caractéristique de la famille, avec un museau allongé en flûte. Le corps est allongé et arqué. Sa coloration est complexe et variable, et ll imite des algues avec ses nageoires arrondies, mais est plus petit et moins fourni que le « dragon des mers feuillu »

Il est nommé Common Seadragon en anglais, c’est-à-dire « dragon de mer commun ». Il représente l’une des deux seules espèces de dragons des mers, avec le « dragon des mers feuillu ».

 

 

 

L’océan grouille de bestioles plus ou moins effrayantes : requin-lézard, poisson à crocs, poisson vipère… et poisson alien.

Que les fans du film Alien se réjouissent, il existe et se nomme le « black dragonfish » ! Aussi connu sous le nom d’Idiacanthus atlanticus, ce poisson vit dans des eaux subtropicales à 2000m de profondeur.

Comme les créatures vivant dans les abysses, il est capable de produire sa propre luminosité grâce à des photophores (organes électroluminescents), placés sous ses yeux. Contrairement aux autres espèces, il peut émettre aussi bien en rouge (voire infrarouge) qu’en bleu et percevoir sa propre lumière.

Norman Hurens
Idiacanthus atlanticus

Cet avantage oculaire lui permet de traquer sa proie, alors que la plupart des espèces de cet environ usent de leur lumière bleue pour attirer leur futur repas. En outre, ces créatures possèdent un dysmorphisme sexuel assez remarquable : la femelle mesure 40 cm de long et possède une belle rangée de dents à vous faire pâlir.