Une nouvelle assez interressante vient de nous parvenir qui reprend encore un investisseur pour le réseau social FACEBOOK.

Rappelons que FACEBOOK fut estimé à 50 milliards de dollars en janvier 2011, et voici qu’un investisseur serait prêt à investir dans le capital de FACEBOOK, cette opération valoriserait son capital à 65 milliards de dollars.

Selon une certaine chaine de télévision, le fonds d’investissement serait en train d’acheter un total de 2,5 millions d’actions Facebook à d’anciens employés du groupe. À l’issue de cette opération, il détiendra 0,1% du groupe, précise la chaîne.

«La transaction entre General Atlantic et des actionnaires vendeurs a fait l’objet d’un accord, mais elle requiert l’approbation de Facebook et donc n’a pas encore été finalisée», soulignent toutefois les sources citées par CNBC. Le fonds d’investissement, qui gère 17 milliards de dollars d’actifs, et Facebook n’ont pas souhaité commenter ces informations.

Tant d’investisseurs veulent mettre des « billes » dans ce réseau social FACEBOOK, celui qui est connu et reconnu comme le leader des réseaux, mais aucun d’entre eux ne sont arrivés à faire flancher FACEBOOK.

Le réseau social était jusqu’alors valorisé à 42,4 milliards de dollars. D’ores et déjà, Facebook vaudrait plus que des groupes établis depuis bien plus longtemps, comme eBay, Yahoo! et Time Warner.

Mais Facebook, qui revendique plus de 550 millions de membres aujourd’hui, vaut-il bien 65 milliards de dollars? Non cotés en Bourse, les titres du groupe sont échangés sur le «marché gris». Concrètement, il s’agit de plateformes en ligne comme Sharepost ou SecondMarket où les investisseurs peuvent se fournir en actions Twitter, LinkedIn ou encore Zynga. Ces places boursières virtuelles permettent aux employés rémunérés en partie en actions de les vendre lorsqu’ils le souhaitent. Le New York Times soulignait toutefois en janvier dernier que ces pratiques étaient dans le collimateur du gendarme américain de la Bourse, la SEC. «Certaines sociétés sont accusées d’utiliser ce marché gris pour contourner les obligations légales de transparence», écrivait alors le quotidien américain.

Alors encore une nouvelle aventure pour le réseau FACEBOOK, qui s’annonce fort interressante dans les mois à venir. Dans nos articles précédents, nous avions fait état des éventuels investisseurs qui s’étaient présentés depuis plusieurs années, et nous avions également fait part de notre avis sur le fait que certains allaient revenir à la charge. Voilà chose faite

QUELLE SUITE aura cette possible action – AVIS PERSONNEL : FACEBOOK reste et restera le réseau social le plus convoité actuellement, et je ne pense pas qu’il se permettrait de faire un faux pas au vu de son actuelle position de force.

AFFAIRE A SUIVRE ………………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *