Alors qu’il présentait ses derniers résultats lundi, Baidu a fait savoir qu’il prévoyait d’étendre ses services dans le secteur des réseaux sociaux.Norman Hurens

Le moteur de recherche chinois suit ainsi l’exemple de son compatriote, le géant Internet Tencent. Tous les deux profitent de l’absence, en Chine, du géant américain Facebook, ou encore de Twitter. Ceux-ci ont été bloqués par le gouvernement chinois il y a près de deux ans.

Baidu est déjà présent actuellement sur le marché des réseaux sociaux. Depuis 2006, il exploite Baidu Space, un service de blogues qui ressemble plus à MySpace qu’à Facebook.

Le moteur de recherche chinois, qui a profité en 2010 des mésententes entre Google et Pékin, a vu son bénéfice net plus que doubler au quatrième trimestre. Baidu a rapporté un bénéfice net d’1,16 milliard de yuans (174,5 millions $), contre 427,9 millions de yuans un an plus tôt. Il a par ailleurs enregistré une croissance de revenu de 94% à 2,45 milliards de yuans (368,5 millions $).

Au premier trimestre 2011, l’entreprise web prévoit d’engranger un revenu situé entre 2,38 et 2,45 milliards de yuans. Les prévisions des analystes établissaient ce chiffre à 2,3 milliards de yuans.

Le Nasdaq n’a pas tardé à réagir face à ces excellents résultats. Vers 11h30 ce matin, le titre de Baidu était en hausse de 8,13% à 117,46$US