GOOGLE qui fait actuellement l’objet d’une enquête par la Commission Européenne pour abus de position dans les moteurs de recherche, s’est vue dans le courant du mois de janvier 2011, en Italie, officiellement mise hors de cause et ainsi mettre fin à l’enquête  déclenchée en 2009 par les autorités italiennes sur la concurrence

Les sites ne seront pas pénalisés sur le moteur de Google

Les éditeurs de presse italiens reprochaient notamment à Google de restreindre les modalités de diffusion de leurs contenus sur Google News, mais aussi de pénaliser les visites sur les pages d’accueil de leurs sites et ainsi leurs recettes publicitaires. Mais Google était également accusé de pratiques déloyales et d’abus de position dominante sur la recherche en ligne. La Fieg estimait ainsi que Google refusait de référencer sur son moteur les sites Internet ne souhaitant pas que leurs contenus soient indexés sur son service Google Actualités.

GOOGLE, leader américain décide de garantir un programme durant 3 ans, aux éditeurs choisissant de ne pas être référencés dans Google News que ce choix n’aurait pas d’influence sur leur référencement dans son moteur.

Google s’engage sur plus de transparence sur les revenus publicitaires

La firme de Mountain View s’est également engagée sur plus de transparence dans sa politique de partage avec les éditeurs des revenus publicitaires.  Ces concessions ont été examinées et acceptées par l’autorité italienne de la concurrence.