Une situation des plus compliquées et qui s’annonce très mal engagée entre FACEBOOK et GOOGLE –

Le réseau social FACEBOOK demande aux développeurs d’applications pour son site de ne plus utiliser « Adsense » comme système de publicité car il ne figure pas dans la liste des régies autorisées.
Rien ne va plus entre Google et Facebook. Nous apprenons que via le site Inside FACEBOOK,  que le réseau social a demandé à plusieurs développeurs ne plus utiliser les publicités Adsense dans leurs applications.

La raison en est simple : Facebook a publié une liste de 72 régies publicitaires « approuvées » et Google n’y figure pas, la société de Mountain View n’ayant pas adhéré aux conditions demandées par Facebook… Les développeurs devaient se conformer à cette liste à partir du 1er mars.

La situation étant déjà tendue depuis quelques temps lorsque les deux entreprises s’étaient « prises le bec » sur le sujet de l’export des adresses et de la réciprocité des données. Une situation qui pourrait profiter à Bing, Microsoft étant actionnaire de Facebook

Depuis plusieurs mois, nous suivons les actions de GOOGLE et nous sommes surpris du manque de transparence, du manque de diplomatie et des investigations de GOOGLE. Certaines sont pour l’amélioration et le bien être des internautes, mais pour de ce qui est des règlements, GOOGLE fait preuve d’une mauvaise foi flagrante.

GOOGLE se permet de s’octroyer des droits qu’il n’a pas, de nous imposer ses règles, mais en contre partie, GOOGLE se veut le seul et unique leader américain au mépris des autres réseaux, même si nous le reconnaissons comme mondial. FACEBOOK ne l’oublions pas est un réseau social très bien implanté, connu et reconnu tout autant que GOOGLE, nous sommes les utilisateurs et les internautes qui sommes les plus à l’écoute de tout cela.

GOOGLE nous montre un mauvais côté que nous n’apprécions nullement, nous comprenons que FACEBOOK puisse protéger son image de marque de réseau social.

C’est une petite guerre commerciale qui mènera au final à une mauvaise opinion des internautes et des utilisateurs.