Norman Hurens  On 20 janvier 2011, in A la Une, Facebook, réseaux sociaux » rel= »category tag » href= »http://www.socializ.fr/category/reseaux-sociaux/ »>réseaux sociaux, by Guillaume

Cet article n’est (pas) que de la pure science-fiction. Toute ressemblance avec la réalité est un hasard… ou pas. Mais il peut largement être agrémenté par VOS prédictions et VOTRE vision.

Les années 2010 et 2011 représentent un des plus gros « virage » du web mondial. Le réseau social Facebook, initialement à usage « scolaire », a révolutionné le web.

En devenant en quelques mois le deuxième site le plus visité au monde (Selon  Alexa Internet, c’est en 2009 le deuxième site le plus visité du monde, après  Google), la Team de Palo Alto a réussi un coup de force avec à sa tête un jeune « patron »  Mark Zuckerberg. Petit Rappel >>> En Janvier 2011, le réseau social est valorisé à 50 milliards de Dollars Américains et annonce un résultat net de 500 millions de Dollars pour 2010.

Au fil des années, ce nouveau géant du web2.0 a proposé une multitude de fonctionnalités à ses utilisateurs:

  • Une liste de ses amis ;
  • Une liste des amis qu’il a en commun avec d’autres amis ;
  • Une liste des réseaux auxquels l’utilisateur et ses amis appartiennent ;
  • Une liste des groupes auxquels l’utilisateur appartient ;
  • Une liste des Pages
  • Un « mini-feed » résumant les derniers évènements concernant l’utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;
  • Un « mur » (« wall », en anglais) permettant aux amis de l’utilisateur de laisser de petits messages auxquels l’utilisateur peut répondre.
  • Un système de géolocalisation
  • Un accès sur mobile
  • Un service de Tchat
  • Une monnaie virtuelle
  • Des jeux
  • et bien d’autres …

En 7 ans d’existence, Facebook s’est imposé comme quasi indispensable à plus de 500 millions de personnes et parvient même à s’imposer dans le monde de l’entreprise.

Alors, que pouvons nous espérer pour les prochaines années ? Quelles vont être les évolutions majeures ? Quelle place Facebook va prendre dans notre vie quotidienne ?

2011-2015, orientation business et omniprésence?

Depuis plusieurs mois, le réseau social a clairement décidé de devenir un outil “indispensable” à la communication des entreprises. Refonte des pages, géolocalisation, Facebook Ads et modification des CGU repositionne Facebook comme partenaire stratégique du marketing des entreprises.

L’année 2011 sera marquée par le lancement des Facebook “Bons Plans” Deals permettant aux entreprises de créer des offres promotionnelles géo-ciblées. Les clients se localisant à proximité d’une entreprise bénéficieront de ces offres réservées.

Après le M-commerce, nous verrons se développer le F-commerce. Vrai commerce ou juste transposition d’un catalogue en ligne sur Facebook ? Des startups comme Boosket et Lengow se sont déjà lancées dans le créneau et risquent bien de faire des heureux dans les prochaines années. Il me semble encore tôt pour tirer des conclusions sur la valeur ajoutée de ce genre de service.

Le F-Marketing est donc naturellement en train de s’imposer dans les stratégies des entreprises, qui commencent à comprendre les avantages d’une présence sur Facebook. Mais, face aux changements réguliers des CGU et des refontes graphiques imprévues, nombreuses seront celles à déchanter par manque d’anticipation et/ou de stratégie efficace.

Ces prochaines années verront également un durcissement des règles dans la différenciation des comptes professionnels et personnels. Facebook entamerait alors une chasse ouverte aux faux profils en recrutant des personnes spécifiquement pour cette tâche. Une sorte de Police Facebook agissant également sur la modération du réseau et le contrôle du contenu.

Les statistiques fournies par Facebook deviendront réellement utile pour mesurer les impacts de nos actions sur le réseau et définir ainsi des stratégies efficaces ?

Norman Hurens  Norman Hurens

C’est un marché qui est clairement en train de naitre autour de cet outil qui devient le web dans le web. Mais comme tout nouvel eldorado, la professionnalisation se fera via des certifications “agences”, au même titre que les programmes de certification chez Google. On peut même imaginer, dans un souci de ROI, l’apparition de compte “premium” payant pour les agences donnant ainsi accès à des fonctionnalités avancées.

Le marché de la publicité sur Facebook va également augmenter et des régies publicitaires se verront accréditées pour gérer les campagnes d’Ads. C’est le cas de Mediastay qui vient d’intégrer la liste des plateformes intermédiaires Facebook Ads.

La monnaie virtuelle, Facebook Crédits, va se développer en dehors de Facebook pour ne plus se limiter à l’achat de biens virtuels dans les jeux et applications. Imaginons que Facebook devienne un intermédiaire de paiement pour d’autres sites de e-commerce. Au lieu de régler avec ma CB (peur du piratage ???), je vais créditer mon compte Facebook et payer mes commandes sur d’autres sites grâce au système Facebook Connect et son API. Non, je ne vais pas vous parler de la Facebook International Bank …

Le Tchat instantanné sera agrémenté de vidéo venant ainsi concurrencer des solutions de visioconférence. Un gadget de plus pour attirer les entreprises ?

La technologie RFID devrait trouver sa place dans l’univers Facebook et dans notre vie quotidienne. J’imagine assez bien un système permettant d’envoyer des “Like” lors de nos prochaines visites en magasin. Le produit/service, une fois acheté, envoie automatiquement un “J’aime” sur notre mur comme “Guillaume a acheté une galette des Rois chez Boulangerie Au Bon Pain”. Sans doute d’autres utilisations verront le jour. Cette technologie trouvera également sa place dans nos relations sociales avec qui sait, comme pour la contraception féminine, une puce sous la peau…

La transformation, pour les entreprises, du réseau social en social CRM permettant ainsi d’améliorer la relation client. L’idéal serait d’avoir un Facebook dédié pour l’entreprise et ses clients, un réseau Facebook hébergé par l’entreprise accessible via le profil personnel des clients.

Pour finir, Facebook développera sa présence sur le terrain et deviendra une marque Grand Public à part entière. Bénéficiant d’un fort capital “notoriété”, des “corners shops” apparaitront dans les grands magasins pour commercialiser tout types d’objets à la gloire du méta-réseau.

Réalité, science-fiction ? Facebook sera présent partout… ou pas… mais ça c’est pour les années 2016-2020. A suivre !