Après la terrible catastrophe japonaise, les grands comme GOOGLE, APPLE , FACEBOOK et TWITTER se mettent en quatre pour soutenir les sinistrés. Chacun d’eux, mettent au profit leur savoir faire pour aider et recevoir, puis transmettre les dons à la CROIX ROUGE.

Pour GOOGLE, c’est une mise en ligne d’urgence pour la recherche de survivants. Plus de 100.000 messages ont été laissés par des personnes sans nouvelles de leurs proches. Pour sensibiliser les internautes, Google a aussi élaboré une carte qui affiche l’épicentre du séisme, l’emplacement des installations nucléaires et montre des images satellites spectaculaires avant et après la catastrophe.

Apple adresse un message de «condoléances» aux victimes de la catastrophe sur leur site internet Japonais. APPLE offre la possibilité via iTunes aux visiteur d’adresser leur don de 5 à 200 dollars à la Croix-Rouge.

TWITTER , qui relaie les appels aux dons, suggère également des comptes d’utilisateurs de Twitter à suivre en priorité pour suivre les dernières actualités liées au séisme.

FACEBOOK, de son côté, s’est associé à l’éditeur de jeux en ligne Zynga. Le réseau social appelle ses 600 millions d’utilisateurs à acheter des biens virtuels dans certains jeux en ligne, comme les populaires CityVille et Farmville. Le bénéfice de ces achats alimentera un fonds d’urgence japonais d’aide aux enfants.

Dans cet article nous ne parlerons que du soutien des plus grands d’internet et non pas des comparaisons qui fusent entre les Etats Unis et le Japon, leur rancœurs et leurs vieux souvenirs.

Que cela soit les réseaux sociaux comme FACEBOOK et TWITTER, les grands comme GOOGLE ou APPLE, ils ne sont là que pour soutenir, encourager et transmettre les dons.

Voici la solidarité INTERNAUTE que nous avons tous plus ou moins créé, et cela démontre que même si nous sommes des grands, nous pouvons faire preuve d’humanité même si au final c’est également une excellente publicité.

NOTA : MICROSOFT fait une énorme boulette mais se rattrape en faisant un don de 100.000 dollars aux fonds d’aide aux victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *