Les oscillations de la lune de Saturne, Encelade, confirment la présence d’un vaste océan sous sa surface

Les scientifiques ont longtemps soupçonné qu’Encelade, une des petites lunes de Saturne, pourrait abriter un océan de subsurface/ subglaciaire (sous une épaisse couche de glace). Mais les nouvelles données de la sonde Cassini de la NASA dressent un portrait plus intéressant, celui d’un océan qui couvre l’ensemble de la lune.

Les chercheurs ont remarqué une légère oscillation dans l’orbite d’Encelade autour de Saturne et il n’y a pour cela qu’une seule véritable explication : la croûte de glace sur la surface et le noyau rocheux ne sont pas gelés ensemble. En d’autres termes, il doit y avoir une masse de liquide séparant le noyau et la croûte sous la forme d’un immense océan.

Pour calculer l’oscillation en orbite, les chercheurs ont examiné sept ans d’images, cartographiant les positions de particularités comme les cratères, afin de les utiliser pour construire une image de l’orbite de la lune.

Selon Matthew Tiscareno, un scientifique de la mission Cassini à l’Institut SETI :

Si la surface et le noyau étaient reliés de manière rigide, le noyau engendrerait tant de poids morts que l’oscillation serait beaucoup plus petite que ce que nous l’observons actuellement.

La découverte d’un océan sous la surface d’Encelade est évidemment un gros problème – le noyau d’Encelade contient notamment des silicates, du phosphore et du soufre qui sont primordiaux pour la vie. Rajoutez à cela un océan liquide et cela en fait le parfait endroit pour rechercher du vivant.

Sur le site de la NASA : Cassini Finds Global Ocean in Saturn’s Moon Enceladus.

 

Une pensée sur « Les oscillations de la lune de Saturne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *