Depuis quelques mois, MICROSOFT  multiplie les critiques à l’égard  de son concurrent Google et plus précisément GOOGLE Appset, et brandit ses références clients. MICROSOFT espère ainsi à gagner en légitimité sur un marché qu’il a peiné à investir.

Un combat sur les services en ligne s’est engagé entre le leader GOOGLE et MICROSOFT , dont les destinataires sont des entreprises et des administrations. L’éditeur est bien décidé à remporter cette petite « guerre » de la communication face à Google – mais aussi à la transformer en succès commercial.

MICROSOFT insiste particulièrement  sur l’adoption de ses solutions, à savoir BPOS (bientôt renommée Office 365) et Live@edu, sa suite en ligne pour le secteur de l’enseignement.  Ce fut l’occasion que Microsoft annonçait compter près d’ 1,2 million d’utilisateurs en France de son offre SaaS.

Microsoft s’octroie le droit de chasser  » sur les terres « de Google et dans cette guerre des mots et des références clients, tous les coups sont permis, quitte par exemple à mettre en doute les compétences de Google dans le domaine des systèmes d’information d’entreprise. A l’occasion de sa conférence annuelle des DSI américains du secteur public, Microsoft a brandi les trophées et égratigné Google. L’éditeur a ainsi annoncé avoir signé 16 nouveaux contrats aux Etats-Unis, notamment avec les établissements scolaires de Portland dans l’Etat de l’Oregon.

Cette référence ne doit pas rester anodine puisque Google Apps était en compétition pour ce contrat. Sollicité par The Register, Google minimise cependant le succès de son rival en rappelant que l’Etat de l’Oregon est déjà client de Google Apps, ce qui représente 200 000 utilisateurs.

Microsoft ne mise toutefois pas uniquement sur son patrimoine utilisateurs – un domaine sur lequel Google n’a manifestement pas à rougir, MICROSOFT s’attaque également aux technologies de son rival (dont le support d’ODF), en particulier sur ce qui a trait à la sécurité, mais aussi à son expertise et sa connaissance des SI.

Nous comprenons les enjeux commerciaux et de rentabilité de cette petite invasion mais ne nous arrêtons pas non plus aux bons dires de certains, et ce pour valoriser certains services, car au final, celui qui a fait ses preuves dès le départ, qui s’investit auprès des entreprises et des services, qui améliore ses extensions pour les utilisateurs, les entreprises et les internautes, celui qui est connu et reconnu est bien le leader des marchés sur le Web : GOOGLE.

Nous savons également que tous les coups sont permis dans ce genre de bataille, mais delà à dénigrer au maximum les services de ses concurrents, cela en devient « maternel ».

Rappelons tout de même que GOOGLE tient une grande partie des marchés du Web, et que MICROSOFT est loin derrière malgré ses innombrables extensions, son alliance avec NOKIA, les différentes applications et autres.