La différence entre le black hat SEO et le white hat SEO se fait en fait sur le temps et sur la stratégie de référencement mise en place.

Le black hat SEO utilise en effet des stratégies de référencement très avancées : ces rustines, astuces et bons plans fonctionnent sur le court terme pour la simple et bonne raison que l’effet de masse va provoquer la mie à mort de ces techniques sur le long terme.


Tant que l’usage de ces techniques de référencement est connue uniquement par une communauté SEO restreinte, cela fonctionne car l’effet « originalité » et « pas vu, pas pris » est de rigueur mais le jour où ces techniques SEO sont mises à la portée du grand public, le plan tombe à l’eau car le spam se repère dès lors beaucoup plus facilement.
Le black hat SEO est donc obligé de renouveler en permanence ces méthodes de référencement afin de maintenir au mieux ses résultats de positionnement : il va par contre conquérir les premières positions de Google beaucoup plus rapidement.

Le white hat SEO utilise les règles de base propres au référencement : bien que la durée d’obtention de premiers résultats (sur des mots clés très concurrentiels) soit plus longue, il n’a pas besoin de remettre en cause profondément sa stratégie de référencement.
A long terme, le travail de longue haleine mise en place par le white hat SEO finit par payer : il peut même se permettre d’être moins agressif une fois la première position Google conquise car la pérennité de son positionnement est potentiellement supérieure à celle d’un black hat SEO.