Norman Hurens  Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, Orange a lancé une nouvelle option avec musique en illimité : la formule Deezer Premium. Jeudi dernier, Orange et Deezer ont par conséquent organisé une première conférence de presse conjointe afin de présenter les grandes lignes de leur partenariat. En s’associant avec Deezer, le FAI (Fournisseur d’Accès Internet) enrichit nettement ses forfaits Internet et mobile ; en contrepartie, la plate-forme de streaming musical bénéficie des avantages marketing et financiers d’Orange.

Pour rappel, l’option Deezer Premium Plus coûte 5€/mois et est compatible avec les forfaits Formule Plus et Net Plus du FAI. Toute souscription à l’option donne droit à une réduction généralisée des prix sur l’Orange Music Store : au lieu de débourser entre 0.99€ et 1.29€ pour télécharger une musique, l’abonné ne paiera plus que 0.69€.

Orange possède de grandes ambitions concernant ce nouveau partenariat. Ainsi, Alice Holzman, directrice marketing d’Orange France espère recruter au moins 200.000 abonnés Deezer Premium avant la fin de l’année. L’objectif suivant, pour fin 2011, sera de « flirter avec la barre du million ».

On peut s’attendre à ce qu’Hadopi aide Orange et Deezer à réaliser ces objectifs. La présidente de la Commission de Protection des Droits (CPD) a en effet déclaré en juillet dernier que les courriers d’avertissement risquaient d’entrainer une « peur du gendarme » qui pousserait certainement les internautes vers des offres légales. Elle avait ainsi assuré que « dès la première recommandation, le nombre de téléchargements illégaux [allait] diminuer. C’est une loi pédagogique, de sensibilisation qui joue sur la peur du gendarme ».

Source : Numerama