Norman Hurens

A quelques jours du 1er janvier, les rétrospectives de l’année 2010 sont nombreuses. Les prédictions pour 2011, elles, sont plus rares mais l’une a de quoi néanmoins ne pas passer inaperçue : dans son rapport – en anglais – intitulé Outrageous Predictions, la banque danoise Saxo annonce en effet le rachat de Facebook par Apple ! Plusieurs confrères, parmi lesquels Libération.fr, ont ainsi repris cette prévision des plus étonnantes : « L’idée est de faire des paris sur l’année économique à venir. Pour 2011, celui qui retiendra le plus l’attention des internautes est le rachat supposé de Facebook par Apple. Selon la Saxo Bank, la gigantesque base de données de 500 millions de membres du réseau social pourrait être intégrée à celle des consommateurs de produits et services de la marque à la pomme: « Chaque utilisateur de Facebook aurait par exemple automatiquement un compte sur l’iTunes Store » (Lire ici l’article).

Mais comme le souligne Slate.fr, « Apple avait nourri les spéculations en octobre en annonçant le montant des liquidités dont il dispose pour effectuer des acquisitions (Lire ici l’article). A l’époque, le New York Times citait des analystes selon lesquels un rachat de Facebook par la marque à la pomme constituerait un « tournant » et se justifierait par le fait que Apple serait incapable de supplanter le réseau social sur son terrain, « même s’il le voulait » (Lire ici l’article, en anglais). Le Wall Street Journal, qui faisait également un tour des analyses du sujet (Lire ici l’article, en anglais), citait lui le blog Tuaw, selon qui Apple aurait largement les moyens d’acheter Facebook (valorisé à l’époque, selon lui, entre 25 et 35 milliards de dollars) mais une telle opération poserait des problèmes humains ».

Selon Libération, « les prédictions de la Saxo Bank sont évidemment à consommer avec modération. Pour 2011, elle estime également que le prix de l’or montera jusqu’à 1.800 dollars l’once, que l’indice boursier russe, RTS Index, dépassera les 2.500 points et que la FED devra à nouveau secourir les banques, ce qui risque de provoquer l’hostilité d’une partie du Congrès ».

Et de rappeler les prédictions 2010 de la Saxo Bank : « Elle avait prédit l’émergence d’une troisième force politique aux États-Unis qui jouerait un rôle décisif dans les élections, on a surtout vu la montée en puissance du Tea party, à l’intérieur du Parti républicain (Lire ici l’article en anglais de PRNewswire.com). Le prix du sucre devait lui baisser d’un tiers, il a finalement atteint le 20 décembre son plus haut niveau depuis trente ans (Lire ici l’article de La presse affaires). Même échec pour le cours de l’or, qui devait chuter à 870 dollars l’once, selon la banque, et qui est en fait à presque 1.400 dollars (Consulter ici le cours de l’or) »…