Un concours de hackers au mois de mars prendra pour cible différents navigateurs et systèmes d’exploitation mobiles. Google souhaite attirer l’attention sur la sécurité de son navigateur Chrome.

Cette année encore le concours Pwn2Own 2011 s’attaquera aux failles des navigateurs et des systèmes d’exploitation et systèmes mobiles. 125000 dollars de prix seront proposés par l’organisateur mais Google qui avait bien résisté lors de l’édition 2009 et 2010 avec son navigateur Chrome a voulu pimenter un peu le concours. Tout comme il l’a fait récemment, il récompensera celui qui trouvera une faille critique.

Le navigateur de Google qui utilise la même base que Safari (WebKit) a une particularité qui le rend particulièrement difficile à pirater : la sandbox ou « bac à sable ». Ce dernier vient protéger le navigateur en isolant l’action malveillante, une technologie utilisée par d’autres logiciels dont Avast 6 qui sera bientôt disponible. Ceci explique son succès dans les deux dernières éditions et le peu d’intérêt des hackers qui tombent là sur une barrière peu évidente à franchir et préfèrent s’attaquer aux logiciel concurrents.

Pour attirer l’attention des hackers sur son navigateur, Google a décidé de relever le prix attribué en mettant la main au portefeuille. Ainsi, 20000 dollars seront réservés à celui qui arrivera à trouver deux failles dès le premier jour : une pour passer le bac à sable et l’autre pour pirater le navigateur en lui même. Les jours suivants Google ne participera qu’à hauteur de 10000 dollars complétés par 10000 dollars de l’organisateur.

Le concours Pwn2Own 2011 aura lieu les 9, 10 et 11 Mars à Vancouver. Organisé par TippingPoint qui détaille les modalités d’inscription dans cette page en anglais, le concours ciblera les navigateurs (Internet Explorer, Safari, Firefox et Chrome), les ordinateurs portables (Windows 7 64 bits ou Mac OS X 64 bits) et les appareils mobiles (Android, BlackBerry et iOS).