Mercredi 22 juillet 2015 à 10 h 02 – La première moitié de 2015 a été la plus chaude sur Terre depuis que les données sont compilées, soit 135 ans. En fait, le Québec est l’une des seules régions dans le monde à avoir connu des températures sous les normales cette année.

Toujours plus chaud

Selon cette récente analyse, dévoilée lundi, par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ainsi que le centre de recherche Goddard Space Flight Center (GISS) de la NASA, la température de janvier à juin a été 0,85 °C plus élevée que la moyenne.

Ce record semestriel bat l’ancien record de 2014. En réalité, toutes les années ont été au-dessus de la moyenne sur Terre depuis 1977.

La température des océans en 2015 connait aussi un premier semestre record avec un différentiel de 0,74 °C.

En juin, la moyenne des températures a été 0,88 °C plus élevée que celle du 20e siècle.

Norman Hurens
Record de chaleur dans le monde, sauf au Québec!

Plusieurs Québécois froncent les sourcils depuis deux ans en apprenant qu’il fait de plus en plus chaud dans le monde. Et avec raison! En fait, seulement quelques endroits, dont l’est du Canada, une partie des Grands Lacs et l’état de la Nouvelle-Angleterre ont été plus froids que les moyennes cette année.

« Ce contexte dépend cependant d’un patron météo qui a retenu l’air froid chez nous et maintenu une masse d’air chaud dans l’ouest du Canada. Le positionnement des vents dominants en haute altitude en est responsable », spécifie André Monette, météorologue à MétéoMédia.

En 2012 par exemple, le Québec avait connu l’inverse avec une vague de chaleur intense au mois de mars. Soit dit en passant, une troisième analyse de l’Agence météorologique japonaise en arrive au même constat. L’autre fait éloquent est que 9 des 10 années les plus chaudes dans le monde ont été enregistrées au cours des dernières années, à l’exception de 1998.