Norman Hurens  Tiens tiens, une petite nouvelle découverte tout à fait par hasard.

Le Daily Herald considère qu’un TWIT doit être tout autant visible qu’un article de presse. Et oui, cet éditorial américain veut enrichir le continu de ses articles et s’interresse fortement à TWITTER. Comme pour un blog, il a inséré sur son site un widget affichant une sélection des messages publiés sur la plate-forme de micro-blogging.

A la différence, c’est comme un rédacteur en chef, le Daily Herald met son véto sur la pertinence et de l’association de mots clés entre l’article et les tweets, en relation avec les articles affichés sur le site du journal.

A la différence des entreprises françaises réticentes à ce genre d’échange, l’initiative a été approuvée à 100% , car elle donne résolument le ton à la modernité, à l’ouverture vers les médias sociaux, et à une approche unique afin d’alimenter des visites continuelles. Un ou des articles agrémentés de tweets donne le taux de fréquence des visites, et donc dans un sens « rentabilité ».

TWITTER approché par un éditorial tel que le Daily Herald est une aubaine pour ce réseau social.

Maintenant, sachant que cela n’est que commercial, car soyons sérieux, malgré tout,  les réseaux sociaux tels que TWITTER et FACEBOOK, sont un excellent moyen d’approcher les communautés, et ainsi de se faire connaître, alors vive l’ouverture des réseaux sociaux. Cela rapporte tout autant aux uns qu’aux autres. Nous verrons par la suite si cela s’avère rentable ………….