Norman Hurens  Google à annoncé cette semaine que les internautes iraniens auraient accès à 3 programmes destinés à leur faciliter la communication.

  • Google Earth
  • Picasa
  • Et le navigateur Google Chrome

Cela après que les autorités américaines ont décidés de retirer les sanctions qui interdisait le téléchargement de logiciels américains en Iran.

Iran à la suite d’une décision des autorités américaines de mettre fin à un programme de sanctions qui interdisait le téléchargement de logiciels américains en Iran.

Le groupe internet américain Google a annoncé mercredi matin que les internautes iraniens, à l’exception des responsables du régime, auraient désormais accès à trois programmes destinés à faciliter leurs communications: Google Earth, Picasa et Chrome.

Il a toutefois précisé qu’il « continuerait à bloquer les adresses internet (IP) associées au gouvernement iranien ».

Cette annonce intervient alors que les autorités iraniennes exercent une surveillance étroite de l’utilisation d’internet dans le pays. En octobre, elle avait annoncé l’arrestation de plusieurs espions présumés qui travaillaient, via internet, à faire échouer le programme nucléaire de l’Iran. Elles ont également condamné en septembre à 19 ans de prison celui qui est généralement considéré comme « le père du blog » iranien, Hossein Derakhshan.